Jour : 24 avril 2020

Ligue 1 : Voici l’entraîneur le plus titré

Pendant que les activités footballistiques sont à l’arrêt, coronavirus oblige, Tunisienumérique vous propose de faire un retour sur les statistiques du championnat de Tunisie.

Faouzi Benzarti, qui a entraîné quatorze clubs et deux équipes nationales en plus de quarante ans, de 1977 à 2020, est l’entraîneur le plus titré dans l’histoire de la Ligue 1. L’ex joueur de l’US Monastir a remporté 9 titres avec 3 équipes.

Voici les titres de Faouzi Benzarti

Espérance Sportive de Tunis : 1994, 2003, 2009, 2010 et 2017

Etoile Sportive du Sahel : 1987, 2007 et 2016

Club Africain : 1990

Benzarti a déjà brillé en remportant avec l’EST la Super Coupe de Tunisie 1994, la Ligue des Champions d’Afrique 1994, la Super Coupe d’Afrique 1995 et le championnat arabe des clubs à 3 reprises à savoir : 1993, 2009 et 2017. Il a également sacré champion de la Coupe de la CAF  l’ESS en 2006 et 2015 et de la Coupe de Tunisie en 2015 avec la formation Étoilée. À l’étranger, le sélectionneur actuel de la Libye a atteint la finale de la coupe du monde des clubs de la FIFA en 2013 avec le Raja de Casablanca, avant de remporter la Super Coupe d’Afrique 2018 et le championnat marocain 2019 avec le Wydad de Casablanca.

Club Africain : un éventuel accord avec Fabrice Ondama

L’attaquant congolais Fabrice Ondama pourrait retirer sa plainte contre le Club Africain.

Selon des sources, un ancien responsable Clubiste jouerait l’intermédiaire entre l’attaquant congolais et le CA afin d’éviter les sanctions de la FIFA. En cas d’accord, la somme exigée par l’ex-buteur du Wydad de Casablanca serait versée en plusieurs tranches.

Rappelons que l’instance internationale avait condamné le CA à payer à son ancien joueur environ trois millions de dinars.

FIFA : La Fédération Algérienne de Football porte plainte contre la FTF

Selon la presse algérienne, le président de la Fédération algérienne de football, Zetchi Kheïreddine a saisi l’instance internationale pour introduire une réclamation au sujet du règlement promulgué par la Fédération tunisienne de football (FTF) qui sera probablement imitée par son homologue égyptienne de considérer les joueurs issus de la zone UNAF (Union nord-africaine de football) comme non étrangers.

Après avoir bien observé et constaté le phénomène, la FAF, avec l’appui de quelques clubs professionnels algériens, est passée à l’attaque, en se basant, notamment sur l’article 4 des dispositions générales des statuts de la FIFA sur la discrimination.

Les médias algériens estiment que la Fédération tunisienne n’a pris l’avis d’aucune autre association de la même zone pour mettre en place un dispositif au profit de ses clubs, non seulement en affaiblissant le championnat algérien qui voit partir ses meilleurs éléments, mais également économiquement puisque ces mêmes joueurs sont revendus ailleurs avec une meilleure plus-value, à l’image d’un Belaïli ou Bounedjah auparavant, tous deux champions d’Afrique 2019.

La FAF compte aller au bout de cette affaire, en prenant même de nouvelles dispositions et des gardes fous pour limiter le départ sans conditions strictes qui préserveraient les intérêts des clubs algériens.